LA CANTINE DE PIERRE CLAVER

... est aussi ouverte midi et soir aux amis de Pierre Claver !

 

Tous les six mois, Pierre Claver confie à un ancien élève auto-entrepreneur la responsabilité de la cantine.

Jusqu’en juillet 2018, c'est Tofan qui a servi déjeuners et dîners afghans aux étudiants et a séduit tout le quartier.

D’ octobre 2018 à février 2019, c’est Shota qui nous a fait découvrir la cuisine géorgienne. Nous avons appris à déguster les khinkali, ravioles adorées par les géorgiens que l’on perce d’abord délicatement pour boire le bouillon avant de goûter la farce à la viande.

Depuis le 11 mars 2019, Montasser nous invite à Benghazi, sa ville natale. C’est donc au 28bis rue de Bourgogne que vous pourrez découvrir une Libye méconnue en France, celle que les exilés chérissent dans leur mémoire,  leurs gestes,  leur langue,  leur cuisine. En créant Chez Monti, Montasser Iddhiba veut nous faire découvrir une autre Libye, celle des souvenirs parfumés de son enfance, des baignades dans les eaux limpides de Benghazi...

Il n’y a pas de bistrot libyen à Paris. Avez-vous goûté des vermicelles rôties et cuites à la vapeur, avec ce petit goût de noisette grillée? On les arrose de beurre fondu et de cannelle, d’une compotée d’oignons  avec les bouchées fondantes de veau qui ont cuit longuement pour produire, sous le panier des pâtes, la fameuse vapeur. Cela ne ressemble à rien de connu. Les plats sont parfumés au gingembre, au poivre de Cayenne, à la coriandre, à la muscade. C’est l’hospitalité austère des bédouins, la puissance de l’Afrique, et les traces persistantes de l’Italie.  
Le plateau Benghazi reste à 10 euros midi et soir pour les amis de Pierre Claver. Votre présence nous permet de proposer le même repas gratuitement à nos élèves. Et cela nous fait plaisir que vous puissiez, à votre tour, être accueillis par les réfugiés. A midi, les gens du quartier viennent nombreux se mêler aux élèves et aux enseignants de Claver - ils ont connu la cantine afghane de Tofan, la cantine géorgienne de Shota, et vont découvrir celle de Montasser le Libyen. 
Le soir, l'ambiance est différente. On peut dîner d'un plateau, ou alors grignoter des shakasheks  jusqu'au dernier métro, en sirotant les délicieux cocktails,  une bière fraîche ou un verre de vin de la Légion Etrangère. 
Rappelez-vous le serment de Koufra, un taxi pour Tobrouk... la Libye, c'est aussi des souvenirs partagés. 

Quand il fait beau grandes tables sont dressées dehors, sinon on se pose simplement dans les classes. Les tables et les chaises sont toujours des tables et des chaises! C'est convivial, dépaysant, et surtout vous découvrirez une cuisine de famille, réconfortante et parfumée.  

Pour les étudiants de Pierre Claver les repas sont gratuits. Pour nos amis de passage, le plateau repas coûte 10 euros, thé compris. Vous pouvez aussi l'emporter. 

RESERVATIONS chez Monti: 06 21 16 89 50
Pensez à réserver pour les grandes tablées, ou si vous célébrez un événement particulier. Les “cuisiniers” du moment sont attentifs à toute vos demandes.

En cuisine, tout est préparé chaque jour, ce qui reste est toujours offert en fin de journée. Les produits sont frais, les plats servis sont ceux qu’on ne trouverait pas au bistrot, mais en famille. Ce sont nos élèves qui vous accueillent, vous servent, et sont heureux de le faire à leur tour.

Déjeuner 12h30 - 14h30

Diner 20h30 - 22h30

La cantine est fermée le week-end et les jours fériés.

Chez Monti, cantine libyenne

Chez Monti, cantine libyenne

IMG_5250.JPG
IMG_5247.JPG

 

Brunch Claver, seulement en été 

Chaque été, pour contribuer à leur tour au financement de l'école qui les a accueillis à leur arrivée à Paris, les anciens élèves de Pierre Claver préparent et servent un brunch dont le bénéfice est entièrement reversé à l'Association. 

Par ailleurs, les brunchs sont délicieux. Oeufs brouillés, côtelettes d'agneau de chez Hugo Desnoyer, saumon sauvage d'Ecosse, pain et brioches de la maison Landemaine, beurre et crème fraîche provenant d'une petite ferme de Normandie, confitures exquises. Et aussi des kefté, des brochettes marinées, du hoummous, des parfums d'Afghanistan, de Syrie ou d'Ethiopie ... et surtout des visages souriants d'ici et d'ailleurs.