Back to All Events

Carte blanche à Ali Faizi, une rencontre inattendue...

Ce que nous aimons le plus à Pierre Claver est d'inviter les amis à inviter leurs amis. Cette fois, Ali, qui nous a maintes fois charmés avec sa damboura afghane, choisit de nous faire découvrir la musique et le chant diphonique des mongols.

Ses nouveaux amis parisiens s'appellent Mandaakhai et Yadamaa. Ils sont mongols, chantent et jouent du Morin Kuur, une sorte de violon mongol. Ce sera une découverte pour beaucoup d'entre nous. Mais, le plus inattendu demeure que les trois musiciens improviseront aussi ensemble, cherchant un lien lointain et immémorial entre les traditions mongoles et afghanes. 

Comme d'habitude:

un petit verre à 20 heures

Première partie 

un casse croûte au feu de bois,  grâce à la Buvette de Tofan 

et la deuxième partie qui finit avant le dernier métro